Les causes du typhon Hagibis et l’impact des méthodes d’atténuation de ses effets

Les causes du typhon Hagibis et l'impact des méthodes d'atténuation de ses effets

Les causes du typhon Hagibis et l’impact des méthodes d’atténuation de ses effets

La nature fournit toutes sortes de sources de vie nécessaires aux créatures vivantes, y compris les humains. Comme nous le savons, l’homme est l’être vivant qui subit le plus les effets des changements survenus.

Cependant, ces changements n’ont pas toujours des impacts positifs, il y a même certains impacts mieux connus sous le nom de catastrophes naturelles.

Les catastrophes naturelles sont le plus grand danger naturel auquel toutes les créatures vivantes, en particulier les humains, doivent faire face. Il n’est donc pas étonnant que les catastrophes naturelles causent toujours des pertes, tant sur le plan matériel que spirituel.

Il existe différents types de catastrophes naturelles auxquelles tous les êtres vivants sont confrontés, comme les inondations, les éruptions volcaniques, les tsunamis, les tremblements de terre, les glissements de terrain, les chutes de neige, la sécheresse, la grêle, les tornades, les incendies et bien d’autres encore.

Les causes du typhon Hagibis et l'impact des méthodes d'atténuation de ses effets
Les causes du typhon Hagibis et l’impact des méthodes d’atténuation de ses effets

D’après certains exemples de catastrophes naturelles, il existe déjà des événements prévisibles, de sorte que les personnes vivant à proximité de la zone sinistrée peuvent se préparer à éviter ces catastrophes naturelles. Mais certaines peuvent même se produire soudainement sans notification préalable, comme un tremblement de terre.

En général, les catastrophes naturelles sont divisées en catastrophes naturelles météorologiques, catastrophes naturelles géologiques, épidémies et catastrophes naturelles provenant de l’espace.

Les catastrophes naturelles météorologiques ou hydrométéorologiques sont des catastrophes naturelles qui ont une relation avec le climat, ne se produisent pas dans certains endroits, par exemple il y a des endroits qui connaissent des inondations mais dans d’autres endroits il y a des sécheresses ou des tempêtes.

Les catastrophes naturelles géologiques sont des catastrophes naturelles qui se produisent à la surface de la terre, comme les tremblements de terre, les glissements de terrain, les éruptions volcaniques et les tsunamis.

Les épidémies sont des maladies infectieuses qui peuvent se propager dans les populations humaines à grande échelle, par exemple entre pays et continents. Les catastrophes naturelles provenant de l’espace sont l’arrivée de divers corps célestes, tels que les astéroïdes et les tempêtes solaires.

En parlant de catastrophes naturelles météorologiques, le Japon a récemment subi l’attaque d’un grand typhon appelé typhon hagibis.

Bien entendu, le typhon hagibis a dévasté la plupart des régions du Japon. Pour ceux qui ne le savent pas, nous allons à cette occasion discuter davantage des causes du typhon hagibis et des impacts des méthodes d’atténuation.

Définition du typhon Hagibis et de ses causes

Les causes du typhon Hagibis et l'impact des méthodes d'atténuation de ses effets
Les causes du typhon Hagibis et l’impact des méthodes d’atténuation de ses effets

Nous allons maintenant discuter des causes du typhon Hagibis et de l’impact des méthodes d’atténuation. Le nom Hagibis vient de la langue Tagalog qui est une langue philippine qui signifie vitesse. On peut dire que l’hagibis est un grand et très fort cyclone tropical dans le monde.

Ce typhon est devenu célèbre depuis qu’il a frappé le Japon, précisément dans la région de Kanto le 12 octobre 2019. Auparavant, cette région a également été touchée par le typhon Ida en 1958, mais pas aussi sévère que le typhon Hagibis.

Ce typhon Hagibis a commencé à se former à partir d’ondes tropicales qui se trouvaient à plusieurs centaines de milles au nord des îles Marshall vers le 2 octobre. Progressivement, les ondes tropicales ont commencé à se transformer en tempêtes tropicales le 5 octobre et ont commencé en même temps à se déplacer vers l’ouest.

Puis cette tempête tropicale est entrée dans la phase d’intensification rapide jusqu’à ce qu’elle atteigne son apogée le 7 octobre. Environ trois jours après avoir persisté dans des conditions d’intensité maximale, la tempête a commencé à affaiblir Hagibis en raison d’influences environnementales défavorables.

Le 12 octobre, Hagibis a atteint le continent précisément sur la péninsule d’Izu et est passée en catégorie 2 – équivalente vers 19h00 heure locale. Il a été noté que la vitesse moyenne de la tempête Hagibis était d’environ 225 km / h se déplaçant vers la côte est de l’île principale du Japon.

L’agence météorologique japonaise (JMA) a déclaré que si le typhon Hagibis était une tempête féroce, il s’est affaibli lorsqu’il a touché la terre et s’est transformé en un typhon très fort. L’affaiblissement d’Hagibis se traduit par un air plus sec et des températures de surface de la mer plus fraîches. Le JMA a également déclaré qu’Hagibis était de catégorie 4 à 5 selon l’échelle de Saffir Simpson. La taille du typhon Hagibis a atteint à elle seule 1 398 kilomètres, soit la moitié des îles japonaises.

Impact du typhon Hagibis

Le typhon Hagibis a provoqué des précipitations de forte intensité dans presque tous les endroits du Japon, y compris à Tokyo.

Ces fortes précipitations ont provoqué des inondations et ont même submergé des centaines de maisons à Tokyo, ainsi que des glissements de terrain dans plusieurs régions du Japon. Des vents violents ont également réussi à détruire plusieurs maisons. Il n’est pas étonnant qu’à la suite de ce typhon Hagibis, plus d’un million de citoyens japonais aient évacué vers des endroits plus sûrs.

Le typhon Hagibis a également frappé Tokyo. Sans surprise, de nombreuses usines ont fermé temporairement jusqu’à ce que le typhon Hagibis se calme, notamment les usines Honda et Toyota. En outre, Tokyo Disneyland a également été fermé pour la première fois depuis 1984 en raison du typhon Hagibis.

Et pour la sécurité de tous les services de transport tels que ceux des aéroports internationaux de Haneda et Narita à Tokyo, les trains rapides en direction de l’aéroport, les trains du centre-ville ou de la zone métropolitaine de Tokyo exploités par JR East ont été temporairement suspendus en raison de la tempête Hagibis qui ravageait le Japon.

De plus, ce même jour, le Japon est devenu le lieu d’organisation d’un match de rugby de niveau mondial, à savoir entre l’Angleterre et la France et l’Italie et la Nouvelle-Zélande, qui a dû être annulé et considéré comme se terminant par un match nul. Outre le rugby, le tour de qualification pour la course de Formule 1 qui se déroulait sur le circuit de Suzuka a également dû être annulé. En outre, le typhon Hagibis a également causé des centaines de blessés, des dizaines de pertes et 40 décès.

Atténuation du typhon Hagibis

Depuis que l’on savait que le typhon Hagibis allait traverser le Japon continental, le gouvernement japonais a commencé à faire de nombreux préparatifs, dont l’un consistait à demander à toute la communauté d’acheter de la nourriture et des boissons jusqu’à ce que le typhon Hagibis se calme. Comme on pouvait s’y attendre, la plupart des supermarchés de la région de Tokyo se sont retrouvés à court de nourriture, de bouteilles d’eau, de piles et de tout ce qui concerne les catastrophes naturelles.

Pour des raisons de sécurité pendant le typhon Hagibis, le gouvernement a coupé l’approvisionnement en eau et en électricité dans presque toutes les régions du Japon, y compris à Tokyo même. Pas étonnant que Tokyo ait été paralysée pendant plusieurs jours.

Pour accélérer le processus de gestion des catastrophes, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a formé une équipe spéciale de gestion des catastrophes pour faire face aux effets dévastateurs du typhon Hagibis. L’équipe est composée d’employés de différents ministères et a pour objectif principal de surmonter les effets négatifs d’Hagibis, notamment en rétablissant l’approvisionnement en eau et en électricité. L’équipe doit également s’assurer que les réfugiés bénéficient de bons services.

Par ailleurs, plus de 100 000 secouristes, dont 31 000 militaires, ont effectué des fouilles pour retrouver les victimes des glissements de terrain. Il a été confirmé que la plupart des victimes du typhon Hagibis sont mortes par noyade à cause des inondations et des glissements de terrain enterrés. Les sauveteurs ont également évacué des milliers de résidents des zones inondées à l’aide de bateaux pneumatiques et d’hélicoptères. Dans la région de Kawagoe, les secouristes ont également évacué des centaines de personnes âgées d’une maison de retraite où les conditions étaient presque submergées par les inondations.

Voilà pour l’explication des causes du typhon hagibis et des effets des méthodes d’atténuation. Espérons que nous pourrons nous inspirer du Japon pour faire face aux catastrophes naturelles qui pourraient survenir en Indonésie.

Partagez
Edward Garcia

Edward Garcia

Bonjour, merci de passer par mon site , lieu des amoureux des océanes et mers dans le monde, partagez ce site avec vos amis si cela vous plait